Guide 2023 : Comment ouvrir un restaurant en France ?

 

Guide pour ouvrir un restaurant

 

Vous faites partie des milliers de Français qui rêvent d’ouvrir leur restaurant ? Alors, ce guide pour ouvrir un restaurant est pour vous ! Food-truck, pizzeria, restaurant gastronomique, restauration rapide…

Nous vous détaillons pas à pas comment faire pour créer votre entreprise et les démarches pour ouvrir votre propre restaurant en France.

☑️ Les 9 étapes à suivre pour ouvrir son restaurant en 2023

Ouvrir un restaurant peut prendre du temps et être laborieux. Mais pas de panique, si vous suivez nos conseils à la lettre, vous réussirez à franchir toute difficulté.

C'est pourquoi, nos experts ConnectBanque ont pris le soin de vous résumer en détail tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer et d'ouvrir votre restaurant en France en 2023.

🔎 1. Élaborez un concept de restaurant

Avant de passer à l’action, prenez le temps de définir les contours de votre projet de restaurant. C’est le moment d’imaginer à quoi pourrait ressembler votre futur restaurant !

  • Le type de restaurant : pizzeria, sushis, bistro gastronomique, cantine rustique, brasserie tendance ? Fixez-vous sur un concept bien précis. 
  • L’ambiance de votre futur restaurant : musique, décoration murale, couleurs… Choisissez ce qui fera l’ADN de votre restaurant et vous différenciera en un seul coup d’œil de vos concurrents. 
  • La cible privilégiée de votre restaurant : famille avec enfants, cadres venant manger sur leur pause déjeuner, étudiants… Vous devez prendre en compte le public à qui vous vous adressez et vous y adapter.
  • Les plats à la carte : commencez par ébaucher une carte. Par exemple, si vous ouvrez un restaurant italien, détaillez la nourriture que vous cuisinerez : pizzas, pâtes, desserts, antipasti…
  • Les services proposés : allez-vous travailler avec des plateformes de livraison comme Uber ou Deliveroo ? Proposez-vous un service à table ou un buffet ?
  • Le nom de votre restaurant : trouvez un nom original, facile à mémoriser et qui traduit bien votre concept.

Vous devez aussi choisir entre création, reprise d’un restaurant ou ouverture d’une franchise.

✔️ À noter : la franchise peut avoir des avantages comme des inconvénients : c’est plus facile de trouver des clients mais vous aurez plus de frais (redevances à payer au franchiseur chaque mois).

✏️ 2. Rédigez un business plan pour le restaurant

Le business plan est une étape clé pour la réussite de votre projet de restaurant. Grâce à lui, vous pourrez :

  • Mettre vos idées au clair et structurer votre projet.
  • Valider la faisabilité de votre projet : les prévisionnels financiers permettent de s’assurer que votre restaurant sera rentable.
  • Solliciter des financements bancaires : un business plan solide est un argument de poids pour convaincre votre banquier.

Voici les éléments indispensables du business plan :

  • L’« executive summary » : présentez votre projet, vos motivations et votre équipe. Détaillez le type de restaurant que vous souhaitez ouvrir (restaurant chinois, pizzeria, dark kitchen, burger…).
  • Une étude de marché : elle permet de vérifier qu’il existe bien une demande pour votre restaurant. Elle analyse également l’offre existante et les concurrents situés dans la zone d’implantation.
  • Votre business model (ou modèle économique) : il sert à expliciter la façon dont vous allez gagner de l’argent. Précisez notamment votre stratégie de marketing et de communication pour vous faire connaître, votre offre, votre stratégie de prix…
  • Le choix du statut juridique : SARL, SAS… C’est dans cette partie que vous allez expliquer pourquoi vous avez choisi votre statut juridique. 
  • Les prévisions financières : elles comprennent divers tableaux financiers prévisionnels et indicateurs comme le compte de résultat, le plan de trésorerie, le plan de financement, le bilan, le seuil de rentabilité, le besoin en fonds de roulement…

💰 3. Rassemblez les financements pour ouvrir le restaurant

Ouvrir un restaurant coûte assez cher. La liste des investissements initiaux est conséquente : 

  • le local (achat, location, bail commercial) ;
  • le matériel : réfrigérateur, congélateur, four, ustensiles professionnels, logiciel de caisse… ;
  • la constitution d’un stock de marchandises… ;
  • les éléments de décoration et les éventuels travaux : tables, chaises… ;
  • les frais administratifs : note du comptable, frais de création de l’entreprise, assurances professionnelles (responsabilité civile professionnelle…)…

À ces frais, il faut ajouter la constitution d'une trésorerie pour faire face aux premières dépenses du restaurant. Cette trésorerie permettra par exemple de payer les salaires des employés les premiers mois, de régler les dépenses d’énergie, etc.

Toutes ces dépenses doivent être prévues et anticipées avec précision dans les tableaux prévisionnels du business plan.

Voici les sources de financements professionnels que vous pouvez activer pour rassembler les fonds nécessaires :

  • Fonds propres et love money : ce sont les fonds apportés par vous ou par vos proches pour financer votre projet.
  • Financement bancaire : c’est la solution la plus utilisée. Notez que pour recourir à un prêt bancaire, vous devez généralement disposer d’un apport personnel. Votre business plan doit être solide pour convaincre les banques. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à frapper à plusieurs portes pour maximiser vos chances !
  • Prêts d’honneur à taux zéro et micro-crédits : il est possible d’obtenir ce type de prêts sous conditions auprès d’organismes comme l’ADIE (association pour le droit à l’initiative économique), Initiative France ou la banque publique d’investissements (BPI).

✔️ Pensez aussi aux aides à la création d’entreprise que vous pouvez solliciter : ARE ou ARCE versées par Pôle Emploi, ACRE… C’est un soutien financier non négligeable quand on se lance !

✓ Ouvrir un restaurant, oui mais avec quel budget ?

Avant de définir le budget que vous allez consacrer au futur restaurant, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.

Le type de restaurant (snack, restaurant gastro, ...), le statut juridique, l'emplacement ou encore l'emploi du personnel, le budget se définira selon vos besoins. En moyenne, 50 000 € est le budget minimum à prévoir pour créer votre restaurant mais cela dépendra encore une fois de vos besoins. 

Il y a aussi quelques frais obligatoires comme l'achat ou la location du lieu d'implantation de votre restaurant, l'ameublement, les frais juridiques (rédaction des statuts, assurance, ...). Il faut aussi prendre en compte les formations à prévoir pour votre personnel ou encore le stock de marchandises. C'est pour cela qu'il faut prévoir en amont les financements nécessaires pour ouvrir le restaurant. 

✓ Quelles aides financières pour ouvrir un restaurant ?

Pensez aux nombreuses aides financières dont vous avez droit pour ouvrir un restaurant. Les aides à la création d’entreprise que vous pouvez solliciter sont : ARE ou ARCE versées par Pôle Emploi, ACRE… C’est un soutien financier non négligeable quand on se lance !

Il existe d'autres aides financières et subventions dont vous pouvez bénéficier comme le prêt d'honneur, le Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes (FGIF): une garantie spécialement réservée aux femmes créatrices d'entreprise, le FISAC mais aussi des aides régionales qui peuvent vous être proposés selon l'emplacement de votre restaurant.

📌 4. Trouvez le local du restaurant

L’emplacement et le local sont des éléments essentiels pour un restaurant. Vous devez analyser minutieusement :

  • La zone de chalandise : il s’agit de la zone géographique d’influence se trouvant autour de votre restaurant. Elle permet de définir le nombre de vos clients potentiels. 
  • Le quartier et l’environnement direct du local.
  • Les concurrents éventuels se trouvant près de votre future enseigne.
  • L’accessibilité du restaurant et notamment la possibilité de se garer facilement.
  • Le passage aux alentours du restaurant, et notamment les piétons. 
  • La superficie du local : votre restaurant doit avoir une salle assez grande pour accueillir les clients mais aussi une cuisine, des toilettes, un endroit pour stocker les marchandises… Une terrasse pourrait être un plus en été !
  • Les commerces proches du restaurant : une zone vivante avec des commerces complémentaires peut vous attirer encore plus de clients.

📝 5. Choisissez votre statut juridique de votre restaurant

Le choix de votre structure juridique n’est pas à négliger. Cette dernière peut avoir des répercussions sur votre responsabilité, votre régime social, la fiscalité, etc. 

Si vous êtes au moins 2 associés, vous pouvez créer :

  • Une SAS (société par actions simplifiée).
  • Une SARL (société à responsabilité limitée).

Si vous êtes seul, vous pouvez vous lancer :

  • En entreprise individuelle (EI).
  • En EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) : il s’agit d’une SARL dotée d’un seul associé.
  • En SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) : il s’agit d’une SAS dotée d’un associé unique.

Voici la différence entre ces différents statuts :

  • L’entreprise individuelle est adaptée aux restaurateurs qui se lancent seuls et aux très petites entreprises. L’idée est de privilégier la simplicité de gestion au quotidien.
  • La SARL/EURL est un régime réglementé par la loi. Elle offre un cadre sécurisant. Elle est parfaite pour les projets familiaux ou si votre restaurant ne compte que peu d’associés. 
  • La SAS/SASU est une structure plus souple où vous pouvez définir vos propres règles de fonctionnement. Elle s’adapte aux projets de grande ampleur ou si vous comptez faire entrer beaucoup d’associés au capital de votre restaurant.

✅ 6. Effectuez les démarches de création du restaurant

Vous avez choisi votre statut juridique ? C’est le moment d’effectuer toutes les formalités administratives de création d'une société

Voici les grandes étapes à réaliser : 

  • Rédiger les statuts organisant le fonctionnement de votre société.
  • Déposer le capital social de votre société.
  • Publier une annonce légale de constitution. 
  • Constituer votre dossier d’immatriculation auprès du guichet unique de l’INPI.

Ne restez pas seul pour effectuer toutes ces démarches ! Vous pouvez faire appel à un professionnel du droit (expert-comptable, avocat) ou bien à un prestataire de services en ligne (legaltech, compte pro en ligne…).

Ces prestataires en ligne proposent souvent des offres à petits prix qui vous permettront de limiter le temps perdu dans la paperasse et de faire des économies.

 

Avis Shine

 

Par exemple, Shine peut vous aider à créer votre société facilement en quelques clics.

Pour 258 € HT, vous obtenez des statuts rédigés par des experts, le dépôt de votre capital social, la vérification de votre dossier et votre immatriculation au greffe. Et en prime, vous avez accès à un compte pro pendant 1 an !

 

Banque & compte pro pour ouvrir un restaurant

 

J'en profite !

📋 7. Renseignez-vous sur la réglementation de la restauration

Pour ouvrir un restaurant, vous devez respecter une réglementation assez stricte.

✓ Le permis d’exploitation et la licence du restaurant

Si vous vendez de l’alcool, être titulaire d’une licence est indispensable. Et pour obtenir cette licence, vous devez avoir suivi une formation d’au moins 3 jours. Cette formation vous permettra d’obtenir un permis d’exploitation. 

Voici les différentes licences :

  • La licence débit de boissons à consommer sur place pour vendre des boissons en dehors des repas (par exemple, pour un bar-restaurant).
  • La petite licence restaurant pour vendre des boissons à l’occasion d’un repas mais uniquement pour les boissons peu alcoolisées (bière, vin…).
  • La licence restaurant pour vendre toutes les boissons alcoolisées (rhum, whisky…) à l’occasion d’un repas.

Si vous vendez des boissons alcoolisées la nuit (à partir de 22 heures), des règles spécifiques s’appliquent et vous devrez suivre une formation spéciale.

✓ Les règles d’hygiène et de sécurité du restaurant

Manipuler des produits alimentaires, ce n’est pas anodin ! Vous devez connaître les règles d’hygiène alimentaire.

La formation HACCP dure 2 jours et vous apprend les règles de conservation des aliments, la tenue à porter dans une cuisine, le respect de la chaîne du froid, etc. Votre restaurant doit compter au moins une personne détenant l’attestation HACCP.

✓ La déclaration administrative préalable du restaurant

Pour ouvrir un restaurant, vous devez effectuer une déclaration à la mairie du lieu d’ouverture du restaurant ou à la préfecture de police pour Paris. 

Cette déclaration est obligatoire et doit être réalisée au moins 15 jours avant l’ouverture.

✓ Les autres règles pour ouvrir un restaurant

D’autres règles existent en restauration comme : 

  • l’affichage obligatoire des prix et de la licence ;
  • le respect de l’interdiction de fumer à l’intérieur ;
  • le respect des normes relatives aux établissements recevant du public (ERP) ;
  • la connaissance des taux de TVA spécifiques au secteur de la restauration ;
  • l’information du consommateur : allergènes, mention « fait-maison »; origine des viandes…

✓ Faut-il une formation pour ouvrir un restaurant ?

Le fait d'ouvrir un restaurant n'oblige pas de formation en particulier. Cependant, il est important de se former aux règles d'hygiènes et de connaitre les informations clés avant de créer votre restaurant.

En cas de contrôle, le diplôme attestant votre formation vous sera probablement demandé pour confirmer que tout est en règle et respecter notamment aux questions de l'hygiène.

✓ Ouvrir un restaurant sans diplôme, est-ce possible ?

C'est possible mais il faut respecter quelques règles de base avant d'ouvrir un fast-food, un restaurant ou un snack.

📢 8. Embauchez du personnel au restaurant

Vous ne pouvez pas être au four et au moulin ! Vous devrez donc rapidement engager des employés pour vous aider à faire tourner le restaurant. 

Serveur, cuisinier, manager… Choisissez des personnes qualifiées et souriantes pour accueillir vos clients. Attention à ne pas trop recruter au début pour limiter vos coûts.

Prévoyez également tous les détails techniques : salaires, formation éventuelle, critères de recrutement…

🚀 9. Organisez l’ouverture de votre restaurant 

Ça y est, vous êtes prêt ? Alors c’est le moment d’organiser le lancement de votre restaurant en grande pompe. 

Pour cela, vous pouvez organiser une soirée d’inauguration et inviter des personnes de tous horizons (presse, entreprises locales, famille, amis…). Prévoyez un pot d’inauguration pour faire goûter votre cuisine et satisfaire les papilles de vos hôtes qui n’hésiteront pas à en parler autour d’eux. 

Vous pouvez aussi programmer une campagne promotionnelle pour faire savoir à tout le monde que vous ouvrez. Affichages publicitaires, encarts dans le journal local, flyers chez les commerçants du quartier… Investissez le terrain pour informer la population locale qu’un nouveau restaurant va ouvrir. 

Pensez également aux réseaux sociaux qui peuvent vous rapporter de nombreux clients. Vous pouvez faire une campagne de publicité sur Facebook en ciblant les personnes proches géographiquement de votre restaurant ou bien encore créer un compte Instagram pour montrer de belles photos de vos plats.

Enfin, pourquoi ne pas prévoir un cadeau pour vos clients ? Une promotion de moins 10 % la semaine de l’ouverture, une petite gourmandise offerte…

Vous voilà lancé dans la grande aventure de la restauration ! N’oubliez pas d’ouvrir également un compte en banque ainsi qu'un TPE pour votre restaurant. Pour faire votre choix, vous pouvez parcourir notre classement des comptes pro en ligne ou contactez un conseiller financier ConnectBanque.

Je consulte le comparatif !