lun 06/09/2021 - 17:14 By Bruno Martins

Crédit immobilier pour construire ou rénover une maison : comment ça marche ?

Les types de crédits immobiliers accordés par les banques sont nombreux et varient selon les besoins du client. Ces prêts vont de la demande de crédit pour l'achat d'une première maison aux financements de travaux pour la construction ou la rénovation d'une habitation. Le crédit de construction est une catégorie particulière de prêt puisqu'il est accordé en fonction de certaines conditions spécifiques. Continuez votre lecture pour découvrir comment il fonctionne et les documents à fournir pour l’obtenir facilement.

Qu'est-ce que le crédit construction ?

Le crédit construction est un prêt accordé à ceux qui ont besoin de liquidités pour construire un bien immobilier ou rénover un bâtiment existant. Comme on peut donc le voir à partir de la définition, ce type de prêt hypothécaire s'adresse à la fois à ceux qui ont l'intention de rénover leur maison et à ceux qui veulent en construire une nouvelle. Vous pouvez contacter l’équipe des experts AlloTravaux pour obtenir un budget de rénovation d'habitation afin de savoir au préalable le montant à demander pour votre prêt.

Il existe des différences importantes entre un crédit construction et un prêt pour l'achat d'une maison. Dans le cas d'un crédit construction, la somme d'argent correspondant au prêt n'est pas versée en une seule fois, mais par étapes. En revanche, dans le cas d'un crédit immobilier pour l'achat d'une maison, le montant du prêt est déboursé en totalité en une seule fois. La banque verse le montant du prêt pour la construction sur le compte du bénéficiaire, par tranches, en fonction de l'avancement des travaux. Elle surveille l'évolution des travaux pour s'assurer que les fonds sont utilisés convenablement et, en général, la première partie du montant du prêt est versée une fois que les fondations ont été posées.

Le montant total du prêt ne peut dépasser 80 % du coût estimé de la construction ou de la rénovation d'une maison et se situe généralement entre 60 et 70 %. Ce type de prêt à la construction est donc conçu pour protéger la banque contre l'éventualité d'une insolvabilité de l'emprunteur. Plus le montant demandé est faible, plus grandes sont les chances d'avoir un crédit immobilier à court ou moyen terme (5-10 ans).

Quelles sont les garanties d’un prêt de construction ?

Dans le cas d'un prêt pour la construction d'une maison, il n'est pas possible d’inscrire une hypothèque sur le bien à construire, puisque son inexistence rend impossible un tel acte. Afin d’obtenir un prêt pour la construction ou la rénovation d'un bâtiment, il est nécessaire de fournir des garanties appropriées. Dans le cas d'un prêt pour la construction d'une nouvelle maison, une hypothèque peut être inscrite sur le terrain sur lequel le bâtiment doit être construit. Quand il s’agit d'une rénovation, l'hypothèque est inscrite sur la valeur initiale du bâtiment au moment de l'octroi du prêt. Cela doit être fait, selon la loi, par acte public en présence d'un notaire et ensuite être enregistré dans les registres publics.

Une autre garantie est la présentation de la dernière fiche de paie du débiteur ou de documents fiscaux appropriés prouvant sa source de revenus et la possibilité de rembourser la somme demandée. La fiche de paie est requise pour les employés tandis que les indépendants et les entrepreneurs doivent fournir les documents qui prouvent leur source de revenus.

Quels sont les documents de prêt pour la construction ?

Les documents peuvent différer selon la banque à laquelle vous vous adressez, mais en général ils comprennent :

  • une copie d'un document d'identité valide ;
  • les documents relatifs aux revenus (bulletins de salaire, bulletins de pension, etc) ;
  • une copie de votre contrat de travail ;
  • les trois derniers bilans professionnels pour les indépendants ;
  • le contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) ;
  • le plan cadastral du terrain ;
  • vos actes notariés ;
  • vos permis et certificats municipaux ;
  • les documents hypothécaires ;
  • une estimation des coûts de construction par des experts.