By Bruno Martins

Investir dans des SCPI : quel intérêt pour les épargnants ?

SCPI l'intérêt pour l'épargnant

Les investissements immobiliers sont particulièrement appréciés parce qu’ils garantissent la sécurité des placements et assurent des revenus conséquents. Seulement, le citoyen moyen n’a pas nécessairement les moyens d’investir d’un coup une centaine de milliers d’euros dans un immeuble.

Comment faire alors pour investir dans l’immobilier lorsque votre budget ne vous permet pas de dégager des sommes folles ? C’est le problème auquel les SCPI apportent une solution innovante. Focus sur leur fonctionnement et l’intérêt que les particuliers peuvent en tirer.

✓ Comment fonctionnent les SCPI ?

Communément appelées des « pierre papier », les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont des établissements qui permettent d’investir dans l’immobilier à moindre coût et distribuent des revenus potentiels à leurs partenaires. Vous pouvez par exemple entrer en contact avec la SCPI Remake Live par exemple pour investir avec 0 % de frais de souscription.

Les SCPI organisent des collectes de fonds chez des particuliers, des entreprises et des associations qui deviennent par la même occasion leurs « associés ». Les fonds collectés permettent d’acquérir et d’assurer la gestion quotidienne d’un grand portefeuille de biens immobiliers. Suivant la stratégie développée par la société, il peut s’agir de commerces, d’entrepôts ou encore d’infrastructures de santé.

Chaque contributeur détient donc des parts qui lui permettent potentiellement de générer des revenus réguliers. Cependant, il ne s’agit pas du seul avantage dont vous disposez en tant qu’associé.

✓ Quels avantages pour les épargnants ?

L’investissement dans une SCPI n’est pas sans risque. La lecture de cet article vous permettra d’ailleurs d’en prendre toute la mesure. Cela dit, c’est avant tout la garantie de devenir copropriétaire de biens immobiliers. Investir dans l’immobilier devient donc accessible à toutes les bourses. De fait, le prix des parts varie généralement entre 150 et 1000 euros.

On est bien loin des sommes astronomiques requises pour une acquisition normale de bien immobilier. Aussi, contrairement aux placements immobiliers classiques, le risque est mutualisé. En effet, l’investissement est ventilé sur plusieurs biens qui peuvent être répartis partout en Europe.

D’autre part, la gestion est entièrement assurée par la société. Par conséquent, vous n’avez aucune contrainte en rapport à la mise en location, à la collecte de loyers ou à l’entretien des locaux. Enfin, les meilleures SCPI attirent de plus en plus parce qu’elles constituent un investissement stable et particulièrement lucratif.

Avec un placement intégralement composé de commerces, de bureaux ou encore de résidences hôtelières, les rendements oscillent depuis une décennie autour de 4,5 %. Ces résultats ont pu être obtenus malgré le contexte de la crise sanitaire. Ce n’est peut-être pas une garantie sur les performances futures, mais c’est un indicateur sérieux sur la résilience de votre placement futur.

Les dividendes sont obtenus grâce aux loyers versés par les locataires et plus exceptionnellement par la vente d’immeubles. Les uns sont à la base de versements réguliers de dividendes aux épargnants tandis que les autres donnent lieu à des dividendes un peu plus aléatoires.

✓ Quels sont les risques encourus ?

Les professionnels de la finance estiment que les SCPI constituent un investissement à rendement très intéressant et risque modéré. Le risque existe, car faut-il le rappeler, ces placements concernent de l’immobilier. Par conséquent, ils sont beaucoup moins liquides que des actions ou des obligations classiques.

L’investissement en SCPI est donc une opération que vous devez penser sur le long terme, car il sera assez compliqué de revendre des parts en urgence pour un besoin pressant de liquidité. D’autre part, il faut noter que les investissements en SCPI impliquent des frais fiscaux conséquents. On distingue notamment des frais de cession, de gestion et de souscription.

C’est une raison de plus pour considérer ce placement uniquement dans une optique « long termite ». En somme, il faudra compter plus ou moins une décennie pour éponger les différentes ponctions et réellement jouir des bénéfices liés à votre placement.