lun 21/11/2022 - 17:47 By Lydia Koré

L’assurance vie : comment ça marche ?

Comment ça marche l'assurance-vie ?

Focus sur le placement préféré des Français, pourquoi plaît-il autant : avantage fiscal, fonctionnement, place du bénéficiaire. On vous donne toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez y voir plus clair.

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un contrat d’épargne particulièrement intéressant qui comporte une garantie en cas de vie et une garantie en cas de décès, l’une seule de ces garanties sera mise en jeu : soit l’assureur versera l’épargne atteinte, constituée par vos versements, sous forme de rachat total (garantie en cas de vie), soit l’assureur versera le capital décès aux bénéficiaires que vous aurez désignés (garantie en cas de décès).

L'assurance vie peut être souscrite auprès d'un assureur, filiale d’une banque ou d'un courtier.

Véritable couteau suisse, l’assurance-vie peut vous servir à financer divers projets : immobilier, retraite, achat de véhicule, financement des études, etc.

Contrairement aux idées reçues, le montant du capital détenu sur le contrat d’assurance-vie n’est pas bloqué. Vous pouvez y avoir accès à tout moment en faisant un rachat partiel ou total de la somme épargnée :

  • Rachat partiel : cela consiste à récupérer une partie du montant de votre capital tout en conservant votre contrat ouvert. Pour chaque rachat effectué, vous devrez vous acquitter de la fiscalité de l’assurance vie décrite ci-dessous. Cette opération peut prendre plusieurs jours ouvrés avant que le montant du rachat ne soit crédité sur votre compte en banque.
  • Rachat total : cela consiste à récupérer la totalité du montant de votre capital, ce qui déclenchera automatiquement la clôture de votre contrat d’assurance-vie. Là encore, selon la durée du contrat la fiscalité de l’assurance vie sera appliquée au moment du rachat total (voir ci-dessous).

Assurance-vie : les différents types de contrats

Les contrats mono-support

Le support euros peut potentiellement garantir au client d’effectuer une sortie en capital sans perte et avec des potentiels intérêts.

Les contrats multi-supports

Le capital et les intérêts acquis sur ce genre de support ne sont pas garantis au moment de la sortie. Il s’agit ici de diversifier son épargne en investissant sur des supports en unités de compte risqués liés à la bourse tels que des obligations, des actions, des Sicav.

Bien que plus risqué que les fonds euro, cela peut s’avérer plus rémunérateur. Le fonds en euros est aussi disponible sur des contrats multi-supports.

Le risque d’un investissement en unités de compte

Le souhait d’un meilleur rendement s’accompagne d’une prise de risque, les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital. Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis, ils sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

Il est rappelé que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Dans certains cas, l’assureur peut être dans l’impossibilité de procéder à l’investissement ou au désinvestissement de certaines unités de compte. Conformément à la réglementation, il peut donc être amené à suspendre ou restreindre temporairement certaines opérations sur le contrat

La durée de placement

Les contrats d’assurance vie sont des produits de long terme, ils doivent être souscrits en tenant compte des objectifs poursuivis et de la durée de détention envisagée.

La complexité du contrat d’assurance vie

Le contrat d’assurance est un produit qui n’est pas simple et qui peut être difficile à comprendre

Les avantages de l’assurance vie

Si l’assurance-vie est qualifiée de “couteau suisse”, c’est aussi parce qu’il offre de nombreux avantages, dont la possibilité de :

  • Se constituer un capital sur le long terme, avec la possibilité au bout de quelques années de retirer la totalité de votre capital et donc de fermer votre contrat. Il est important de garder à l’esprit que votre capital n’est pas garanti si vous investissez dans des unités de compte.
  • Se constituer un revenu complémentaire, notamment pour la retraite, par des retraits réguliers ou la transformation de votre capital en rente viagère.
  • Transmettre son patrimoine grâce à une fiscalité avantageuse et à une grande liberté dans le choix des bénéficiaires.

Assurance-vie et fiscalité : comment ça marche ?

En matière d'assurance-vie, on évoque souvent le cap des 8 ans. Il est vrai que cette durée permet de maximiser les avantages fiscaux lors d'opérations de rachats. Mais ce n'est pas l'unique critère à prendre en compte.

En effet, la date des versements a une influence sur la fiscalité d'un retrait. Les gains, ou produits, générés par des versements effectués avant ou après le 27 septembre 2017 ne sont pas taxés de la même façon.

Doit-on déclarer son assurance-vie aux impôts ?

De manière générale, vous n’avez pas à effectuer de déclaration auprès des impôts, sauf si vous avez effectué un rachat total ou partiel de votre assurance-vie au cours de l’année. Dans ce cas-là, , votre assureur vous adressera un imprimé fiscal unique (IFU) indiquant les montants à recopier dans votre déclaration.

Quel est le plafond maximum d’une assurance-vie ?

Si l'assurance-vie est une des épargnes préférées des Français, c’est en partie parce que contrairement aux autres livrets réglementés, elle n’a pas de limites de plafond maximum. Vous pouvez donc y verser autant d’argent que vous le souhaitez.

Il y a néanmoins des limites à respecter selon sa situation, ses projets et son patrimoine, notamment de ne pas tout placer en assurance vie pour déshériter les héritiers réservataires. Les primes versées sur un contrat d’assurance vie ne doivent pas être manifestement exagérées eu égard aux facultés du souscripteur/adhérent.

Cependant, il existe différents seuils qui ont un impact sur la fiscalité :

  • En cas de rachat partiel après 8 ans, vous bénéficiez d’un plafond d’abattement fiscal sur les intérêts générés, qui est de 4 600 euros pour une personne seule et 9 200 euros pour un couple marié soumis à imposition commune.
  • En cas de décès, qu’en est-il ?

Lors du décès de l'assuré, le capital détenu sur une assurance-vie est transmis aux bénéficiaires désignés, qu'ils soient ou non des héritiers légaux de celui-ci. Tous les versements effectués avant les 70 ans du titulaire du contrat sont exonérés de droits de succession jusqu'à 152 500 euros par bénéficiaire, capitaux et intérêts inclus.

Passé ce montant, les taux forfaitaires de taxation sont les suivants :

  • 20% de 152 500 euros à 700 000 euros ;
  • 31,25% au-delà de 700 000 euros.

Qu'en est-il des versements effectués après 70 ans ?

Les versements effectués après les 70 ans de l’assuré sont soumis aux droits de mutation par décès dès lors que leur cumul dépasse 30 500 euros sur l’ensemble des contrats d’assurance vie de l’assuré.

Auprès de qui souscrire à une assurance-vie ?

Il est possible d'ouvrir un contrat d’assurance-vie aussi bien auprès d’un assureur, d’un cabinet de conseil en gestion de patrimoine, ou d’un courtier.

À savoir que les courtiers en ligne proposent généralement des tarifs bien plus bas que ceux appliqués par les assureurs, avec une offre de produits et un accompagnement similaire.

 

Avis sur Sicavonline assurance vie FCPI

 

Nous avons sélectionné pour vous, SicavOnline, un courtier en ligne proposant une large offre d’épargne, dont le contrat d'assurance-vie Kompoz est personnalisable & modulable, avec des frais beaucoup plus attractifs que les offres traditionnelles.

Les caractéristiques du contrat Kompoz de SicavOnline : 

  • 🔥 200€ offerts à l'ouverture d'un contrat d'assurance-vie KOMPOZ 
  • 0€ de frais d'entrée et de versement
  • 0% de frais de rachat et de sortie
  • Gestion libre, déléguée ou pilotée
  • Adhésion à partir de 100 € de versement initial (en Gestion Libre si mise en place de versements programmés)
  • Plus de 700 supports en unités de compte avec l’offre Kompoz
  • Contrat assuré par Ageas France
  • Contrat collectif d’assurance sur la vie souscrit par l’association Personaliz Epargne Digitale

200€ offerts ici !

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter l'avis complet sur le contrat Kompoz de SicavOnline.

 

SICAVONLINE, Société Anonyme au capital de 10 000 008 €. RCS Nanterre 423 973 494. Siège social : Village 5 - 50 place de l’Ellipse, CS 50053, 92985 PARIS LA DÉFENSE CEDEX. Tél. : 01 70 08 08 08. Prestataire de Services d'Investissement agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution sous le numéro 19 253 CE. Société de courtage en assurance et intermédiaire en opérations bancaires et services de paiement, inscrite à l'ORIAS sous le numéro 18001256.

KOMPOZ est un contrat d'assurance vie collectif assuré par Ageas France et commercialisé par Sicavonline, en tant que courtier en assurances. Le souscripteur du contrat KOMPOZ est l'association Personaliz Epargne Digitale, devenez membre de l'association et adhérez au contrat KOMPOZ.

Ageas France : Société Anonyme d’assurance sur la vie. Entreprise régie par le Code des assurances, agrée par l’Autorité de Contrôle prudentiel, au capital de 159 221 273,61 €. Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Nanterre au numéro 352 191 167, dont le siège social est situé Village 5 - 50 place de L’Ellipse – CS 30024 – 92985 Paris La Défense Cedex. FATCA numéro d’identification : GIIN 6841 D2.00009.ME.250