lun 02/05/2022 - 13:25 By Bruno Martins

Financement marchand de biens : les bons conseils pour investir

compte pro pour marchand de bien immobilier

Quand nous sommes marchands de biens, la question du financement est centrale puisque l’activité professionnelle consiste à acheter et vendre de biens dans l’immobilier (appartements, maisons, …).

De ce fait, nous nous demandons s’il faut avoir beaucoup d'argent pour faire des apports, pour mieux sécuriser ses travaux, etc. La réponse est toujours double dans ce métier de l’immobilier, vous allez le voir au fur et à mesure.

Comment se financer en tant que marchand de bien ?

Il est possible d'emprunter en tant que marchand de biens, il y a même des services spécifiques qui gèrent ça au niveau des banques. Quand vous êtes marchand de biens, vous êtes un professionnel. Qui dit activité professionnelle, dit que vous allez être considéré d’une manière différente par les banques. Le formalisme n'est pas du tout le même, la façon de monter les dossiers et les garanties également.

Les niveaux d'apports sont aussi très différents, ce ne sont pas du tout les mêmes. Emprunter à 110% en tant que marchand de biens, ce n’est pas possible (ou presque). Dans la plupart des cas, il va donc falloir de l'apport. Vous pouvez mettre de l'apport vous-même ou mettre de l'apport avec un ou plusieurs associés.

Vous le comprenez, quand nous sommes marchands de biens, il faut de l'argent !

Rien n’est perdu tout de même !

Si vous êtes débutant en tant que marchand de biens, vous avez peut-être déjà un parcours dans l’investissement immobilier et cela va vous servir. Si une banque vous connaît en tant qu’investisseur locatif, et que tout s’est bien passé depuis longtemps, vous aurez certaines facilités.

En tant que marchand de biens, oui, vous allez changer de service, mais disons qu'il y a quand même une traçabilité qui va se mettre en place, qui est très différente par rapport à la personne qui arrive de nulle part.

Quel niveau d’apport pour opération en marchand de biens ?

Si nous devons faire une généralité, disons qu'on va être entre 30 et 50 % d'apport sur le bien. Mais attention, comme pour tout métier, il y a des vérités et des contre-vérités dans tous les sens. S'il y a bien un métier de l'immobilier où il ne faut pas chercher de route parfaite et de recette de cuisine magique à suivre, c'est bien ce métier-là !

Il y a une multitude de manières pour arriver au gâteau parfait à la fin. On est vraiment dans un pan de l'immobilier qui adore l'association, qui adore le fait de se mettre en commun et qui adore le fait de se tirer vers le haut. C’est un métier où on aime mélanger les compétences.

Est-ce qu'il faut finalement être tout seul sur une opération de marchand de biens ou dans une entreprise de marchand de biens ? Est-ce qu'il faut attendre péniblement des années et des années avant de se lancer ? Pas forcément, vous pouvez très bien faire de la structuration de dossiers, le présenter à des personnes associées avec d’autres personnes. C’est là tout l’enjeu pour vous et c’est comme ça que vous aurez un financement de projet.

Quelle banque choisir pour exercer l'activité de marchand de biens ?

Au-delà des éléments cités plus haut, quelle banque est susceptible de vous financer selon les types d'opérations sur lesquels vous allez vous positionner ? Tout d’abord, voyons quelles sont les banques qui sont susceptibles de travailler avec les marchands de biens.

Les banques traditionnelles du type LCL, Société Générale, Crédit Agricole, sont très réticentes à travailler avec les marchands de biens.

En revanche, si vous êtes aujourd'hui dans une de ces banques, rien ne vous empêche de les solliciter pour voir si elle accepte l'ouverture de votre compte bancaire professionnelle. Cela revient à ce que nous avons précisé tout à l’heure sur l’apport. Si vous avez une bonne relation avec votre banque, priorisez celle-ci. Pensez toute de même à demander si elle finance des opérations de marchand de biens.

Il y a plusieurs banques qui acceptent de travailler avec des marchands de biens comme la Banque Populaire, la Caisse d'épargne, le CIC. Vous pouvez aussi vous rapprocher des comptes professionnels en ligne.

Quels sont les documents demandés pour ouvrir son compte professionnel ?

Pour ouvrir un compte bancaire professionnel, les documents de base sont :

  • Une copie de votre passeport ou de votre carte d'identité
  • Un justificatif de domicile de moins de trois mois. Si vous êtes mariés, on demandera sûrement le copie de son livret de famille.
  • Le dernier avis d'imposition sur le revenu
  • Une copie des statuts de la société, avec parfois, un prévisionnel de votre société
  • Un extrait de Kbis